recette shampoing solideDans cette rubrique, je vous donne ma recette de shampoing solide, 100% personnalisable, et toutes les déclinaisons que j’ai eu l’occasion de tester et d’approuver. Avec le temps, on finit par être capable de créer ses propres recettes, mais quand on se lance dans le shampoing solide pour la première fois, un petit mode d’emploi est toujours le bienvenu. 

Sommaire

  1. Recette de shampoing solide : le matériel nécessaire
  2. La recette de shampoing solide universelle à adapter
  3. Quels ingrédients choisir ? 
  4. Idées de recettes pour différents types de cheveux

Recette de shampoing solide : le matériel nécessaire

Avant de se lancer dans une recette de shampoing solide, un petit focus sur le matériel nécessaire s’impose. Rassurez-vous, l’investissement n’est pas énorme. En réalité, on peut réaliser son shampoing avec très peu de choses.

Pour fabriquer votre shampoing solide maison, vous aurez besoin d’une balance de précision pour peser vos ingrédients. Peut-être en avez-vous déjà une dans votre cuisine ? L’idée est de pouvoir préparer 10 g d’argile ou de poudre sans s’arracher les cheveux (ce serait dommage ;-)).

Il vous faudra un bol à préparation que vous pouvez utiliser au bain-marie, et de quoi faire un bain-marie. Là encore, si vous n’avez pas de casserole spécifique, vous pouvez tout simplement épingler votre bol au paroi d’une casserole classique avec une épingle à linge.

La recette du shampoing solide n’est pas très complexe. Vous verrez, à part mélanger, on ne fait pas grand chose. Pensez à prévoir une cuillère ou un petit fouet en inox. Au passage, le mien provient de chez Aroma zone puisque nous avons la chance d’avoir une boutique à Lille.

Enfin, vous aurez besoin d’un moule en silicone pour façonner votre galet et lui donner une forme un peu esthétique. On en trouve très facilement en ligne, mais vous pouvez aussi vous servir de moules que vous utilisez d’habitude pour la cuisine (moules à cupcakes par exemple). Disons que l’avantage des moules pour shampoings solides, c’est qu’ils permettent de faire des galets de 80 à 100 g, ce qui, pour un shampoing, me semble être une bonne taille.

Voilà, c’est déjà tout pour le matériel !

Note : si vous n’êtes pas encore prête à passer au fait-maison, on peut acheter son galet dans le commerce. Dans cette rubrique, je parle de mon expérience et donne mon avis sur les shampoing solide que j’ai déjà testés.

La recette de shampoing solide universelle à adapter

Je vous donne ici la recette de shampoing solide que j’utilise à chaque fois et qui fonctionne très bien. Vous pouvez ensuite la personnaliser pour obtenir un galet adapté à votre chevelure. Je reviendrais ensuite sur le choix des ingrédients.

  • 50 g de SCI (agent moussant dérivé de l’huile de coco)
  • 15 g d’eau ou d’hydrolat 
  • 20 g d’huile végétale 
  • 10 g de poudres de plantes
  • 20 gouttes d’huile(s) essentielle(s) ou d’actifs (facultatif)

Vous avez la possibilité de combiner plusieurs poudres, plusieurs huiles végétales et huiles essentielles pour créer une recette de shampoing solide parfaitement adaptée à vos cheveux et à leurs petits tracas au quotidien.

Je n’ai jamais eu le moindre problème avec les proportions ci-dessus. Néanmoins, je sais que certaines ont le cuir chevelu plus sensible que moi, nous allons donc parler un peu du SCI.

Le SCI : la mousse, c’est lui

Généralement, quand on cherche une recette de shampoing solide, c’est qu’on veut ce qui a de mieux pour sa chevelure. Le SCI est un tensio-actif qui solidifiera le shampoing et lavera vos cheveux. C’est donc un ingrédient essentiel. L’avantage est qu’il est beaucoup plus doux que les tensio-actifs présents dans les shampoings classiques (SLS, ALS), souvent irritants et asséchants.

Mais pour les personnes très sensibles, même le SCI peut s’avérer irritant. Si c’est le cas, sachez qu’il est possible de diminuer la proportion de tensio-actif. D’ailleurs, il ne faut pas dépasser 60% de la préparation totale.

Si vous êtes sujettes aux démangeaisons, etc., je vous conseille de diminuer la quantité de SCI. Vous pouvez passer à 40 g et augmenter la quantité de poudres. Certaines poudres, comme le Rhassoul ou le Shikakai, ont un effet lavant. Elles pourront ainsi compenser une plus petite quantité de SCI. Je sais que certaines vont même jusqu’à descendre à 30 g de SCI. Personnellement, je n’ai jamais testé. Il ne faut pas oublier que c’est le tensio-actif qui vous permettra d’obtenir de la mousse.

Existe-t-il une recette de shampoing solide sans SCI ?

Oui, il est possible de fabriquer un shampoing solide sans SCI. Toutefois, on part sur un procédé beaucoup plus complexe et qui n’est autre qu’une saponification à froid (comme pour les savons, oui oui).

Personnellement, ce n’est pas quelque chose que j’essaierais à la maison. La méthode nécessite de porter un équipement de protection (lunettes, gants, etc.) et de manipuler de la soude. Dans cette rubrique, vous ne trouverez aucune recette de saponification à froid. Ceci dit, vous pouvez acheter des galets issus de ce procédé de fabrication dans le commerce.

La préparation

Maintenant que nous avons tous nos ingrédients, passons à la recette du shampoing solide à proprement parler. Elle ne devrait pas vous prendre plus de 20 minutes. Vraiment, c’est très rapide.

  1. Faites fondre le SCI et la phase aqueuse (eau ou hydrolat) au bain-marie.
  2. Incorporez ensuite la ou les poudre(s) et remuez jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  3. Hors du feu, ajoutez le reste des ingrédients : les huiles végétales, les éventuelles huiles essentielles, les actifs si vous en mettez. Remuez à nouveau.
  4. Versez la préparation dans le moule en silicone et mettez-le 20 min au congélateur.
  5. Démoulez votre shampoing et laissez sécher une semaine avant de vous en servir.

recette shampoing solide

Note : laissez parler votre créativité ! Vous pouvez aussi agrémenter votre recette de shampoing solide avec des colorants ou des flagrances.

Zoom sur les huiles essentielles

Les huiles essentielles ne sont pas obligatoires dans la recette du shampoing solide. Vous pouvez très bien passer cette étape. D’ailleurs, il est déconseillé d’en utiliser si le shampoing s’adresse à un enfant de moins de 6 ans, à une femme enceinte ou allaitante.

En outre, les huiles essentielles peuvent causer des allergies. Il est recommandé d’effectuer un test dans le pli du coude avant d’en incorporer dans ses préparations cosmétiques.

La manipulation des poudres et du SCI

La recette de shampoing solide, même si elle est très simple, demande tout de même quelques précautions. Les poudres de plantes et le SCI, comme n’importe quelle poudre, sont très volatiles. Elles ont beau être naturelles, elles peuvent tout de même agresser les voies respiratoires si on les inhale. Le mieux est de porter un masque lorsque vous les manipulez (quand elles sont à l’état de poudre).

Quels ingrédients choisir ? 

Quoi de plus gratifiant que de personnaliser sa recette de shampoing solide ? Le but est d’obtenir un galet adapté à la nature de ses cheveux. En grande surface, il ne vous viendrait pas à l’esprit d’acheter un shampoing pour cheveux secs si vous avez les cheveux gras. Il serait donc dommage de négliger cette étape.

Il n’est pas toujours évident de sélectionner les bons ingrédients. On trouve beaucoup d’informations sur le net à ce sujet, mais, parfois, ce n’est pas pour autant qu’on y voit plus clair. J’ai donc réalisé des tableaux récapitulatifs par ingrédient. J’espère qu’ils vous seront utiles.

Les poudres

Les poudresCheveux grasCheveux secsCheveux bouclésCheveux cassants ou abîmésPellicules et démangeaisonsCheveux finsChute et pousse
Argile
Bardane
Brahmi
Guimauve
Neem
Orange
Ortie piquante
Rhassoul
Shikakaï
Sidr

Les poudres sont incontournables et impératives. Elles permettent de soigner les cheveux mais certaines ont aussi des propriétés lavantes. Chaque type de cheveux devrait trouver son bonheur. Comme j’ai les cheveux gras, j’utilise souvent le Rhassoul et l’argile, mais il y en a beaucoup d’autres. Il suffit de regarder du côté des rituels ayurvédiques ! Rien que d’y penser, j’en ai la tête qui tourne.

Certaines poudres ont plutôt un effet embellisseur. C’est le cas de la poudre d’orange et de la poudre de guimauve. Elles peuvent être utilisées en complément d’autres poudres pour gainer ou pour démêler le cheveux.

De la couleur !

Vous avez envie d’un joli shampoing solide coloré naturellement ? Vous pouvez utiliser de l’argile verte. Vous lui donnerez une jolie couleur, so greeny !

Les huiles végétales

Les huilesCheveux grasCheveux secsCheveux bouclésCheveux cassants ou abîmésPellicules et démangeaisonsCheveux finsChute et pousse
Avocat
Argan
Bourrache
Brocoli
Camélia
Chanvre
Coco
Jojoba
Karité
Moutarde
Noisette
Pépins de raisin
Ricin
Sésame

Les huiles végétales ont de multiples vertus. Moi j’utilise souvent l’huile de noisette dans mes shampoings. Il m’arrive aussi de m’en servir en bain d’huile pour nourrir mes longueurs la veille d’un shampoing. J’en applique sur mes cheveux avant de me coucher. Généralement, ça leur donne un bon coup de fouet le lendemain matin !

Parmi mes préférées, je suis obligée de parler de l’huile de coco. Si vous avez des longueurs un peu abîmées ou des cheveux longs, vous en avez forcément déjà entendu parler. En plus, elle sent super bon ! Personnellement, elle me rappelle les vacances : il faut dire que je l’emmène souvent avec moi. A la plage, il n’y a rien de tel pour protéger nos belles crinières du soleil et de l’eau salée.

Je précise que la liste du tableau ci-dessus est évidemment non-exhaustive. D’ailleurs, si vous avez les cheveux très secs et cassants, je vous conseille de privilégier les beurres végétaux. Il y a le beurre de karité, mais vous pouvez aussi utiliser le beurre de mangue ou le beurre de cacao. Il suffit simplement de les faire fondre avant de les incorporer à votre préparation.

Les hydrolats

Les hydrolatsCheveux grasCheveux secsCheveux bouclésCheveux cassants ou abîmésPellicules et démangeaisonsCheveux finsChute et pousse
Bambou
Camomille matricaire
Citron
Hamamélis
Lavande
Menthe poivrée
Prêle
Romarin à verbénone
Rose de Damas
Sauge
Tilleul

Les hydrolats ou les eaux florales ne sont pas indispensables pour fabriquer un shampoing solide. Pour réaliser un galet plus économique, on peut tout simplement les remplacer par de l’eau.

L’avantage de l’hydrolat est qu’il permet d’apporter des propriétés à son shampoing. Pour celles qui ne tolèrent pas bien les huiles essentielles, c’est une solution pour personnaliser son galet avec des principes actifs plus doux.

Les huiles essentielles

Les huiles essentiellesCheveux grasCheveux secsCheveux blondsCheveux cassants ou abîmésPelliculesDémangeaisonsChute et pousse
Bay de saint-thomas
Bois de rose
Camomille matricaire :
Citron
Génévrier
Géranium bourbon
Lavande vraie
Menthe poivrée
Orange
Palmarosa
Pamplemousse
Petitgrain bigarade
Sauge sclarée
Tea Tree
Ylang-ylang

Une recette de shampoing solide sans huiles essentielles (HE), c’est tout à fait possible. Personnellement, je supporte très bien les huiles essentielles. J’utilise donc très souvent celle de lavande. J’aime bien l’odeur qu’elle donne à mon galet. Par contre, je dois dire que les shampoings solides ne parfument pas vraiment mes cheveux. Ou, si odeur il y a, elle part vraiment très rapidement.

Idées de recettes pour différents types de cheveux

Maintenant que l’on sait comment fabriquer un shampoing solide, je vous donne quelques idées de recettes pour différents types de cheveux.

Recette de shampoing solide pour cheveux gras

  • 50 g de SCI
  • 15 g d’hydrolat de sauge
  • 20 g d’huile de noisette
  • 5 g de rhassoul
  • 5 g de poudre de guimauve
  • 20 gouttes d’huile essentielle de lavande

J’ai réalisé cette recette de shampoing solide pour mes cheveux gras et je dois dire que j’en suis plutôt satisfaite. Ici j’ai choisi de combiner le Rhassoul, une argile volcanique d’origine marocaine, parfaite pour les cheveux gras, à de la poudre de guimauve.


Concernant mon choix d’hydrolat, d’huile végétale et d’huile essentielle, j’ai tout simplement privilégié des ingrédients qui correspondent à mon type de cheveux (gras, malheureusement).

Focus sur la guimauve

Pour celles qui se poseraient la question, il ne s’agit pas d’une confiserie réduite en poudre ! En réalité, c’est une plante, Altahea officinalis de son vrai nom (ou du moins, de son nom scientifique). La poudre de guimauve est obtenue grâce à la racine de cette plante qui pousse en Europe et en Asie occidentale.

Son principal atout ? Elle apporte un effet démêlant naturel. Elle gaine les cheveux et les embellit. C’est l’une de mes poudres préférées ! J’ai constaté ses effets en l’utilisant la première fois dans un masque capillaire. J’avais laissé poser du henné neutre avec de la poudre de guimauve pendant 2h sur mes cheveux. Le résultat a été bluffant, bien au dessus de toutes mes espérances. Depuis, j’utilise cette poudre un peu partout. Voici pourquoi elle s’est invitée dans ma recette de shampoing solide.

Je m’éloigne un petit peu du shampoing, mais je vous la conseille fortement pour vos soins, notamment en masque capillaire.

Shampoing solide antipelliculaire

  • 50 g de SCI
  • 15 g d’hydrolat de romarin à verbénone
  • 20 g d’huile d’argan
  • 10 g de poudre de Neem
  • 10 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Tee Tree

Recette de shampoing solide pour cheveux secs

  • 50 g de SCI
  • 15 g d’hydrolat d’Hamamélis
  • 20 g d’huile de coco
  • 10 g de poudre d’Orange
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Yang Yang

Shampoing embellisseur à la rose

  • 50 g de SCI
  • 15 g d’hydrolat de rose de Damas
  • 20 g d’huile de coco
  • 10 g de poudre de guimauve
  • 20 gouttes d’huile essentielle de rose

Cette recette de shampoing solide à la rose est un peu ma recette plaisir ! J’aime l’huile de coco, la guimauve et la rose, et je trouve que ces ingrédients se marient vraiment très bien. Ce shampoing conviendra aux cheveux normaux, mais aussi aux cheveux secs. 

>> Pensez à consulter les articles de ma rubrique conseils pratiques si vous voulez plus d’informations sur les shampoings solides, leur utilisation, etc.