shampoing solide maisonUn shampoing solide maison, c’est l’assurance de savoir exactement de quoi se compose son produit. Pour celles qui sont adeptes du DIY, c’est aussi extrêmement gratifiant de fabriquer quelque chose par soi-même. Vous hésitez encore ? Le shampoing solide n’est pas un produit très compliqué à fabriquer. On peut même le personnaliser pour répondre aux besoins de ses cheveux. Ingrédients, matériel… voici tout ce qu’il y a à savoir pour se lancer. 

Les ingrédients d’un shampoing solide fait maison

Préambule

Avant de parler DIY, il faut différencier deux types de shampoing solide :

  • Le shampoing solide avec tensio-actif
  • Le shampoing solide saponifié à froid (sans tensio-actif)

Aujourd’hui, il est très facile de réaliser un shampoing solide maison à l’aide d’un tensio-actif doux comme le SCI (Sodium Cocoyl Isethionate), dérivé de l’huile de coco. En revanche, les shampoings solides sans tensio-actif (agent moussant) sont saponifiés à froid, comme les savons. Il s’agit d’un procédé de fabrication beaucoup plus complexe qui nécessite un certain savoir-faire (manipulation de soude avec gants et lunettes de protection). Dans ce blog, je donnerai des recettes de shampoings solides maison à base de SCI. Personnellement, je ne me sens qualifiée pour me lancer dans une saponification à froid ! Cela ne m’empêchera pas de parler des shampoings sans tensio-actifs. On peut se procurer de très bons produits de fabrication artisanale dans le commerce ou en ligne.

Liste des ingrédients nécessaires

  • Le tensio-actif, souvent du SCI (50g)
  • De l’eau ou un hydrolat (15g)
  • De l’huile végétale (20g)
  • Des poudres de plantes (10g)
  • Des huiles essentielles ou des actifs (facultatif)

La composition d’un shampoing solide maison est toujours plus ou moins la même. Une fois que vous connaissez les proportions pour chaque ingrédient et le procédé de fabrication, vous pouvez créer vos propres recettes. Vous donnerez naissance à des shampoings 100% personnalisés, adaptés à votre nature de cheveux, à votre cuir chevelu et à sa sensibilité.

A quoi servent-ils ?

  • Le tensio-actif est un agent moussant. Il vous permettra de laver vos cheveux et solidifiera votre shampoing solide fait maison.
  • La phase aqueuse (l’eau ou l’hydrolat) permet de dissoudre le tensio-actif qui n’est pas soluble dans de l’huile. SI vous choisissez un hydrolat, vous donnerez des propriétés à votre shampoing. L’eau floral apportera à la préparation les vertus de la plante dont elle est issue, mais de façon beaucoup plus douce qu’une huile essentielle. Cette phase aqueuse ne doit pas dépasser 15% de la préparation.
  • La phase huileuse, composée d’huiles végétales (noisette, coco, macadamia, etc.) ou de beurres végétaux (karité, mangue, cacao…), nourrit vos cheveux. Elle protège la fibre capillaire, la répare et donne de la brillance à vos cheveux. Son rôle est essentiel. Là encore, on peut personnaliser son shampoing solide maison en incorporant des huiles adaptées à notre nature de cheveux (voir le guide un peu plus bas).
  • Les poudres de plantes sont chargées de propriétés et sont d’ailleurs utilisées dans de nombreux rituels beauté à travers le monde. Certaines ont également un pouvoir lavant, comme le rhassoul, le shikakai ou l’argile. Vous pouvez les combiner pour apporter à votre chevelure le soin dont elle a besoin.
  • Les huiles essentielles sont facultatives et apportent avec elles des propriétés supplémentaires, à sélectionner selon vos envies.
  • Les actifs cosmétiques, les colorants, les flagrances ne sont pas indispensables pour fabriquer un shampoing solide maison. Mais rien ne vous empêche d’en utiliser si vous souhaitez agrémenter la présentation du shampoing ou obtenir une odeur particulière.

Petit rappel au sujet des huiles essentielles

Les huiles essentielles causent parfois des allergies. Il est toujours conseillé de faire un test au préalable dans le pli du coude avant de s’en servir dans des produits cosmétiques. Leur utilisation est également vivement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans. Si le shampoing solide maison leur est destiné, je vous conseille de ne pas incorporer d’huile essentielle.

De la bonne quantité de SCI

shampoing solide maison

Les proportions indiquées ci-dessus sont celles que j’utilise pour composer mes shampoings solides maison. Bien sur, cette recette est modulable.

La part de SCI doit se situer entre 40 et 60%. Évitez d’aller au-delà.

Il est donc tout à fait possible de diminuer la proportion de SCI et d’augmenter celle de poudres. Celles qui ont le cuir chevelu très sensible et qui sont sujettes aux démangeaisons peuvent, par exemple, passer à 40g de SCI pour 20g de poudres. C’est l’avantage du DIY ! Les produits du commerce contiennent souvent plus de 60% de tensio-actifs. De fait, ils moussent bien, mais ils ne conviendront pas aux plus sensibles d’entre nous.

Si vous choisissez de diminuer la proportion de tensio-actif, je vous conseille de sélectionner des poudres de plantes qui ont des propriétés lavantes, comme le rhassoul ou l’argile blanche.

Note : on peut aussi remplacer le SCI par le SLSA. C’est un dérivé de l’huile de coco, peu plus doux que le SCI.

Sélectionner les ingrédients pour un shampoing solide maison

Maintenant que nous connaissons les ingrédients dont nous avons besoin, reste à les choisir. Quelle huile végétale sélectionner ? Quelles huiles essentielles ? Quelles poudres ? Voici un petit guide pour vous aider à faire votre marché en fonction de vos cheveux.

Quelle(s) huile(s) végétale(s) choisir ?

Je vous ai donné la proportion d’huile végétale dans un shampoing solide maison. Il est maintenant grand temps de voir toutes les possibilités qui s’offrent à nous. Naturellement, rien ne vous empêche de combiner plusieurs huiles dans une même préparation.

Pour ma part, j’ajoute souvent 5g d’une huile et 5g d’une autre. C’est compliqué pour moi de me limiter à une seule huile !

Pour les cheveux secs et cassants

  • Avocat
  • Argan
  • Bourrache
  • Chanvre
  • Coco
  • Karité (beurre)

Pour les cheveux gras

  • Noisette
  • Jojoba
  • Sésame

Pour les cheveux fins

  • Camélia
  • Pépins de raisin

En cas de chute de cheveux ou pour stimuler la pousse

  • Avocat
  • Ricin
  • Moutarde

Pour les cheveux crépus ou bouclés

Pour celles qui ont les cheveux crépus, vous pouvez utiliser du beurre de mangue ou du beurre de cacao. N’hésitez pas également à puiser dans la catégorie des huiles pour cheveux secs. Quant aux cheveux bouclés, l’huile de brocoli reste leur meilleure alliée !

Quelle(s) poudre(s) mettre dans mon shampoing solide maison ?

shampoing solide maisonVotre shampoing solide maison peut se composer d’une seule poudre de plantes, mais (comme pour les huiles) vous avez également la possibilité d’en utiliser plusieurs.

Pour les cheveux gras qui produisent beaucoup de sébum, l’argile, le rhassoul et la bardane sont particulièrement adaptés.

Pour les cheveux cassants ou abîmés, rien de tel que l’ortie piquante.

Si vous avez besoin d’un effet antipelliculaire ou que votre cuir chevelu est sujet aux démangeaisons, le shikakaï, le sidr, le neem, le brahmi (poudre utilisée dans la tradition ayurvédique) ou la bardane feront très bien l’affaire.

Note : si vos cheveux sont colorés naturellement à l’indigo, utilisez la poudre de sidr. C’est un excellent fixateur. Il réduira le dégorgement au moment du lavage.

Pour ceux qui recherchent plutôt un effet gainant pour embellir leur chevelure, la poudre de guimauve fait véritablement des merveilles dans un shampoing solide maison (ou en masque capillaire!). Elle aide aussi pour le démêlage, ce qui est un vrai plus. Je vous conseille aussi la poudre d’orange pour apporter de la brillance et rendre vos cheveux tout doux. D’ailleurs, elle s’utilise aussi en masque sur la peau pour l’assouplir.

Quel(s) hydrolat(s) pour agrémenter un shampoing solide maison ?

Si vous n’avez pas d’hydrolat ou d’eau floral sous la main, sachez que vous pouvez simplement utiliser de l’eau. Cela fonctionne aussi très bien ! C’est aussi un moyen de simplifier la recette.

Personnellement, j’aime bien ajouter un hydrolat quand j’en ai dans mon frigo (eh oui, une fois ouvert, conservez-le au réfrigérateur). Là encore, l’hydrolat apportera des propriétés à votre shampoing solide maison. Il faut donc réfléchir aux effets dont vos souhaitez le doter.

Vos cheveux sont gras

  • Citron
  • Lavande
  • Sauge

Vos cheveux sont secs ou abîmés

  • Camomille matricaire
  • Hamamélis
  • Prêle

Vos cheveux sont fins

  • Bambou
  • Hamamélis
  • Rose de Damas
  • Tilleul

Pour un shampoing solide maison antipelliculaire

  • Lavande fine
  • Menthe poivrée
  • Romarin à verbénone

Quelle(s) huile(s) essentielle(s) pour un shampoing solide maison ?

Rappelons que les huiles essentielles ne sont pas obligatoires. Pour les femmes enceintes, allaitantes et pour les enfants, leur utilisation est déconseillée.

Pour les autres, vous pouvez agrémenter votre shampoing solide maison avec des huiles essentielles. Il faudra quand même faire un test dans le pli du coude pour vérifier que l’huile essentielle choisie ne déclenche aucune allergie.

Liste (non exhautive) des huiles essentielles (HE)

  • Bay de saint-thomas : pour stimuler la pousse ou en cas de chute de cheveux (attention, cette huile essentielle est toxique à forte dose)
  • Bois de rose : en cas de cheveux ternes ou cassants
  • Camomille matricaire : pour les cheveux blonds, blancs ou colorés
  • Citron : pour les cheveux gras, terne et cassants
  • Géranium bourbon : antipelliculaire, idéale pour les cheveux gras
  • Lavande vraie : pour les cheveux gras et les démangeaisons
  • Palmarosa : pour une action sur l’excès de sébum et sur les démangeaisons
  • Pamplemousse : pour ralentir la chute de cheveux et stimuler la pousse
  • Sauge sclarée : pour son action antipelliculaire
  • Tea Tree : assainissante, elle est idéale pour les cheveux gras, les démangeaisons ou pour une action antipelliculaire
  • Ylang-ylang : pour les cheveux secs

Je pense que, au-delà de ces propriétés, le choix des huiles essentielles se fait aussi à l’odeur. Eh oui, j’aime bien que mon shampoing solide fait maison sente bon. Souvent, j’y incorpore quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Elle est adaptée aux cheveux gras et son parfum me plait !

Le matériel pour se lancer dans le shampoing solide maison

Fabriquer un shampoing solide à la maison nécessite un peu de matériel, mais rien d’insurmontable. Il vous faudra :

  • une balance de précision (la mienne provient de chez Aroma zone)
  • un bol de préparation qui passe au bain-marie
  • un bain-marie : moi j’utilise simplement une petite casserole. Je fixe mon bol en inox à la paroi grâce à une épingle à linge.
  • un fouet ou une cuillère pour mélanger
  • un moule en silicone pour donner une jolie forme à votre shampoing solide maison

shampoing solide maison

La préparation d’un shampoing solide en 5 étapes

  1. Commencez par faire fondre le SCI avec l’eau (ou l’hydrolat) au bain-marie.
  2. Ajoutez la ou les poudre(s) et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  3. Hors du feu, incorporez le reste : les huiles végétales, les huiles essentielles, les actifs, les éventuels colorants ou flagrances.
  4. Placez votre préparation dans le moule en silicone et mettez-le 20 min au congélateur.
  5. Démoulez votre shampoing solide maison et attendez une semaine avant de vous en servir.

Alors ? C’est tout simple, non ? En suivant cette méthode, je n’ai jamais rencontré de problème lors de la fabrication.

Petit conseil : si la fabrication d’un shampoing solide à la maison n’a rien de compliqué, il faut s’y prendre un peu à l’avance. Le shampoing a besoin d’un temps de séchage d’une semaine. Il ne faut donc pas partir du principe qu’on pourra fabriquer son pain de shampoing et l’utiliser dans la foulée. Quand on passe au naturel, anticiper, c’est la clé (combien de fois me suis-je retrouvée en pénurie de cotons démaquillants faute d’avoir fait une machine à laver en temps et en heure) !

N’hésitez pas à me laisser des commentaires pour me faire part de vos expériences !